Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
" />
Back to home
in Des nouvelles de la forêt

Révélations sur le cochon

  • 3 octobre 2016
  • By Boho
  • 0 Comments
Révélations sur le cochon

Un animal savant

Vous allez changer la représentation que vous avez du cochon…

L‘homme fait partie de la nature, il est un animal lui aussi. Il n’est pas supérieur à la nature et n’est pas le seul être intelligent. Le cochon, lui, est un animal extraordinaire : plus intelligent qu’un chimpanzé, sa pensée est très complexe. Il partage avec nous 95% d’ADN.

Il est capable de résoudre de nombreux problèmes

On a appris à ces animaux comment jouer avec des ordinateurs et comment s’en servir pour améliorer leurs conditions de vie à l’intérieur de leur enclos : fréquence de leur nourriture, chaleur, confort, etc. Les cochons aiment quand il fait bon tout comme nous et ils sont capables d’apprendre à faire fonctionner un interrupteur pour allumer ou éteindre le chauffage dans leur étable en fonction des variations de température.

Il peut faire des hypothèses et les tester et faire des projections dans l’avenir. Leur mémoire est également exceptionnelle, ils peuvent retenir une leçon jusqu’à 3 ans, si on les laisse atteindre cet âge. Ils sont même capables de transposer une expérience dans une nouvelle situation : c’est l’adaptation !

Le cochon éprouve des émotions : tout comme nous !

Il a la même structure de cerveau et les mêmes centres d’émotion. Il est très sociable et peut nourrir des relations exceptionnelles avec un homme, il est affectueux. Ils aiment qu’on leur gratte le dos et s’empressent de se retourner pour se faire caresser le ventre. Ils s’endorment en se blottissant les uns contre les autres, groin contre groin.

Enfin, le cochon a conscience de sa propre existence.

Alors qu’on a toujours cru que seul l’homme le pouvait… Comme le chimpanzé, le dauphin, l’éléphant, ou la pie, il se reconnaît dans un miroir. Imaginez le cochon face au miroir en train de faire de petits mouvements pour vérifier que c’est lui ! — une prise de conscience qui n’intervient chez l’être humain qu’entre 12 et 18 mois.

Bref, il ressemble énormément à l’homme

Question morale : Ne devrait-on pas alors se poser la question du traitement de cet animal ?

En considérant toutes nos connaissances actuelles, considérant tout ce que nous savons du point de vue scientifique – biologique, ethnologique, psychanalytique et linguistique, pourquoi le réduire à une fonction de  machine à viande ? Et pourquoi le traiter si mal de son vivant ?

C‘est le meilleur exemple de la société de surconsommation. L’industrialisation du cochon est poussée à son maximum.

L’homme l’élève dans des conditions déplorables : 

En élevage aux Etats-Unis, le porcelet est sevré au bout de 2 semaines ! (contre 12 à 16 semaines dans la nature). Ce qui provoque de graves conséquences chez le cochon… qui est traumatisé à vie.

En ce qui concerne l’abattage de ces bêtes, le cochon est sans doute l’animal le plus mal traité alors qu’il est totalement conscient de ce qui va lui arriver… surtout quand on entend ses congénères mourir pendant toute une nuit !  Dans les abattoirs, les cochons ne sont parfois même plus nourris et hydratés pendant deux jours. Et sur le chemin les menant à l’abattoir, certaines pratiques consistent à leur casser le groin pour ne pas qu’ils se blessent entre eux, serrés dans le camion…

N‘oublions pas que nous faisons partie d’un équilibre fragile de la nature… la biosphère.

@ Etude de l’Université d’Etat de Pennsylvanie

@ Etude de Donald Broom, de l’Université de Cambridge

Voici un reportage très intéressant :

L’intelligence animale, le cochon.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

By Boho, 3 octobre 2016
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boho Peony

@bohopeony

%d blogueurs aiment cette page :