Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
" />
Back to home
in L'écolo-bio

Interview d’une magnétiseuse

  • 17 novembre 2016
  • By Boho
  • 1 Comments
Interview d’une magnétiseuse

Bonjour Émilie, comment en es-tu arrivée à magnétiser ?

 

J’ai découvert que j’avais probablement cette capacité quand j’étais enfant car j’arrêtais systématiquement toutes les montres. Je me faisais même gronder ! Et mon père m’avait dit à l’époque « Peut-être que tu es une magnétiseuse, car les magnétiseurs arrêtent les montres ! »

Plus tard, un ami m’a dit, à la suite de poignées de main amicales, que peut-être, je pouvais magnétiser les gens, que je devrais essayer…

 

C’est comme ça que j’ai commencé à m’entraîner. Je me suis entraînée tout d’abord avec des patates ! J’en magnétisais une et pas l’autre, pour voir la différence. La première a duré 8 mois, et l’autre a vite pourri ! J’ai fait pareil avec les kiwis.

 

J’ai ensuite magnétisé mon chien, puis, la première personne que j’ai magnétisée était mon mari. Ensuite, j’ai magnétisé mes proches et mes amis, et c’est là que tout a commencé…

 

La question que tout le monde se pose, comment fais-tu pour magnétiser ?

 

Je peux surtout dire ce que je sens quand je veux magnétiser les gens. Quand je passe la main le long du corps de quelqu’un, je cherche à sentir des points qui font comme des nœuds. Et quand je sens un nœud, je fais des passes de dégagement, je prends et je jette le nœud qui me gênait.

 

Mais comment peux-tu sentir sans nous toucher ?

 

Je sens l’énergie que les gens dégagent, sans les toucher. Même si je suis un peu loin du corps de la personne, je ressens son énergie. Et dans cette énergie qui se dégage autour de son corps, je sens les zones qui ont des blocages, qui font cette impression de boule sous la main, et d’autres zones, vides. Dans ces zones vides, j’envoie ma propre énergie.

Tout ça n’est qu’une description de ce que j’ai sous les mains, car je ne peux pas l’exprimer autrement.

Je ressens aussi des picotements, de la chaleur, des fourmillements dans ma main, et je peux aussi me servir de ces indices pour savoir si c’est plutôt une inflammation ou une douleur musculaire par exemple.

 

Au moment où je le fais, c’est vraiment comme si je touchais les gens. Je ressens les mêmes sensations que si je touchais.

 

Que ressentent les gens quand tu les magnétises ?

 

De leur côté, les gens sentent aussi des choses. Ils sentent de la chaleur, parfois des picotements. Parfois même, les gens sursautent et ressentent des sensations fortes lors d’une passe un peu vive.

Les sensations varient d’une personne à l’autre, d’un endroit du corps à l’autre, de sa douleur… tout le monde est différent et ne ressent pas la même chose, et pas forcément avec la même intensité.

 

Et toi, quel effet ça te fait ?

 

Notez qu’un magnétiseur a vraiment besoin de temps pour se ressourcer. En effet, il utilise toute son énergie dans son action et est complètement avec la personne. L’action le sollicite beaucoup et il faut savoir se ressourcer derrière. C’est très important de savoir prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres ensuite. Si en une journée je dois magnétiser plusieurs personnes, cela ne dépasse pas 2 ou 3, et il faut des temps entre les gens pour se reprendre.

Pour me ressourcer, j’utilise beaucoup le contact avec la nature. Beaucoup de magnétiseurs ont d’ailleurs besoin de ce contact avec le vivant et la nature. On ne peut pas faire que donner, il faut bien prendre soin de se ressourcer.

 

Certains pensent que le magnétiseur serait capable de donner sa propre énergie. Et d’autres pensent qu’il est plutôt un canal par lequel passe l’énergie ambiante pour aller chez la personne qu’il magnétise.

 

Par ailleurs, je médite aussi beaucoup, d’une part pour me ressourcer, et d’autre part parce que, quand je magnétise, je dois concentrer toute mon attention sur ce que je fais, exactement comme dans la méditation. Et pour cela, il faut de l’entraînement et la méditation m’aide à augmenter cette capacité d’attention dont j’ai besoin quand je magnétise.

 

Certains magnétiseurs utilisent d’ailleurs des prières.

 

Pour quelles douleurs magnétises-tu en général ?

 

Les gens m’appellent souvent pour une migraine, les torticolis, les lumbagos, l’arthrite, les rhumatismes, les entorses. Et tout ce qui est des problèmes de peau, comme l’eczéma. Enfin, les demandes qui reviennent souvent sont aussi les insomnies, l’anxiété et les troubles digestifs.

Pour l’arthrose par exemple, je ne peux pas agir sur le cartilage évidemment, mais je peux calmer les douleurs lors d’une grosse crise. Donc même si la personne n’est pas guérie, je peux soulager la douleur sur le coup.

.

Penses-tu que ça a un rapport avec le fait d’y croire ou pas ?

 

Je ne sais pas, je magnétise toujours des gens qui veulent l’être et qui sont d’accord pour le faire. Peut-être que cela joue, je ne sais pas.

Ce qui est certain, c’est que je ne fais pas tout. Je relance leur propre énergie, je les aide à débloquer des choses, mais c’est eux qui ont une part active dans leur propre guérison.

 

C’est plutôt une interaction entre leur énergie et la mienne. Après, la personne retrouve son équilibre et la pleine possession de son énergie vitale.

 

Est-ce que tu en as fait ton métier ? Comment l’utilises-tu ?

 

Non, je n’en ai pas fait mon métier. Par contre, je réponds toujours aux demandes des gens. Je ne promets jamais le résultat car je ne suis pas surpuissante. Et bien sûr, je ne me substitue jamais au médecin et encourage toujours les gens à consulter leur médecin. Je ne leur demande jamais d’arrêter un traitement.

 

Fais-tu cela gracieusement, et pourquoi ?

 

Oui, je fais toujours cela gracieusement. Cela m’arrive que les gens fassent des dons, mais je ne demande rien, ce n’est pas une activité lucrative.

 

Je le fais comme ça car je me sens très proche des magnétiseurs comme on avait plutôt à l’époque, à la campagne. Je ne souhaite pas en faire un commerce.

Et j’estime que si je suis dotée de cette capacité, c’est pour aider les gens qui en ont besoin, et pas pour m’enrichir.

 

Merci Emilie d’avoir accepté mon interview. Pour terminer, donne nous un petit conseil pour les lecteurs qui ne connaissent pas de magnétiseur. Comment reconnaît-on un bon magnétiseur ?

 

Un bon magnétiseur, c’est tout d’abord quelqu’un d’humain, avec qui tu peux parler et avec qui le contact passe. Ça, c’est important. Si tu peux avoir une relation de confiance, c’est bon.

 

Bien sûr, deuxième point, avec un bon magnétiseur, on a des résultats assez vite. Au bout de 2 ou 3 séances, si la douleur ne s’améliore pas et qu’il ne se passe vraiment rien, soit il n’a pas les capacités pour t’aider et se doit de te conseiller une consultation avec un autre professionnel, soit ce n’est pas ce qu’il te faut pour te soigner à ce moment-là. Ce n’est pas la peine d’attendre 20 séances.

Comme je l’ai dit plus haut, nous agissons en plus, nous complétons, mais surtout ne restez pas avec quelqu’un qui vous dit d’arrêter la médecine occidentale, comme par exemple une chimio-thérapie, ou un traitement contre le diabète. Nous ne nous substituons pas du tout à un traitement.

Vérifiez aussi qu’il ne vous demande pas un prix exorbitant, auquel cas c’est assez mauvais signe.

 

Ce qui est intéressant aussi, c’est le bouche à oreille. En général, ce principe fonctionne très bien déjà tout seul et les bons magnétiseurs se font connaître comme ça, et ont sans arrêt des patients. Ils n’ont pas forcément de site Internet, ou quoi que ce soit et ont même souvent un autre métier, mais ont une file d’attente énorme !

 

Merci Emilie et à bientôt ! Un dernier petit mot ?

 

Je terminerais sur le fait qu’on peut être amené à travailler les uns avec les autres entre médecins traditionnels et magnétiseurs, mais nous ne sommes jamais les uns contre les autres.

 

Dans les services de grands brûlés dans les hôpitaux par exemple, les barreurs de feux et les magnétiseurs interviennent régulièrement. On ne sait pas ce qu’il se passe et pourquoi ça marche, mais ces actions restent sollicitées régulièrement car, sur certaines personnes, on a des résultats.

 

Évidemment, ces pratiques ensemble ne sont jamais trop mises en avant au grand jour, mais elles existent et je pense que c’est important de le souligner.

 

Dans toutes les cultures, il y a toujours eu des gens pour soulager les autres, un guérisseur, en complémentarité d’un médecin traditionnel. Cela amène à réfléchir, je trouve.

 

Et vous, vous êtes-vous déjà fait magnétiser ?

By Boho, 17 novembre 2016
  • 1
My Bucket List
Je me sens
1 Comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boho Peony

@bohopeony

%d blogueurs aiment cette page :