Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
" />
Back to home
in L'écolo-bio

Les additifs, les nanoparticules : que mange t-on ?

  • 5 mars 2017
  • By Boho
  • 0 Comments
Les additifs, les nanoparticules : que mange t-on ?

Saviez-vous que vous mangiez de petites chenilles invisibles (E120) ? Ou des particules ultra-fines de titane (E171) ? Connaissez-vous ces additifs qui commencent par E ?

Les additifs

Les additifs alimentaires sont des produits ajoutés dans quasiment tous les aliments de supermarché. Aujourd’hui, plus de 300 additifs sont autorisés sur le marché. E150, E330, E551…

Ils commencent par un E pour Europe et le numéro désigne leur fonction : les E100 sont des colorants, les E200 des conservateurs, les E300 des antioxydants, les E400 épaississent ou gélifient un produit, les E600 donnent un goût au produit.

Les effets des additifs

A l’heure de l’alimentation industrielle, nous connaissons très peu l’effet de ces substances mélangées entre elles. Certains colorants seraient source de troubles de l’attention et du comportement chez l’enfant, certains additifs sont suspectés d’être cancérigènes à forte dose.

Certains additifs sont déjà interdits en Europe comme le E443 reconnu comme un liquide toxique ou le E924a reconnu cancérigène. En revanche le BHA et le BHT (des E300 antioxydants) ont été interdits dans certains pays mais sont autorisés en France. On accuse ces dérivés du pétrole de perturber la fonction endocrine ou d’être la cause d’allergies et d’hyperactivité chez l’enfant.

Des additifs naturels

Parfois, ces additifs sont naturels. Le E140 par exemple donne la couleur verte. Ce sont tout simplement les chlorophylles, les pigments naturels des plantes, qui leur servent à la photosynthèse. Mais naturel ne veut pas dire uniquement des plantes. Le E120 est un additif fabriqué à partir de la cochenille, cette petite chenille d’Amérique du Sud qui donne la couleur carmin à vos boissons, vos bonbons, à la viande… une fois écrabouillée.

Cochenille (source : Wikipédia)

source : neo-nutrition.net

Cet article Dragées M&M’s : la couleur à ne jamais manger me paraît notamment intéressant !

Les nanoparticules

Certains additifs sont des nanoparticules, « nano » ou « particule ultra-fine », plus petites qu’un cheveu. Elles mesurent entre 0 et 100 nanomètres.

Par exemple, le E171 est une nanoparticule d’un minerai, le titane. Il est utilisé dans la peinture blanche, dans les montres, les ordinateurs ou les avions. Une fois réduit en poudre grâce à de l’acide, ses nanoparticules permettent une coloration blanche. Et le E171, ou dioxyde de titane, est utilisé dans nos aliments.

Titane (source : Wikipédia)

Une fois dans le corps, la nanoparticule est si petite qu’elle peut entrer dans nos organes : le cerveau, le cœur… Une fois dans l’organe, elle peut être inflammatoire à long terme et provoquer des risques pour l’individu. D’après une étude scientifique, inspirer des nanoparticules peut être la source d’un cancer du poumon. Et des chercheurs de l’INRA ont prouvé que les nanoparticules sont sources de lésions précancéreuses dans les organes digestifs chez l’animal.

Aujourd’hui, ces produits sont hors-la-loi, la mention [nano] devrait apparaître dans l’étiquetage depuis une loi de 2015.  Pour l’instant, l’industrie alimentaire fait la sourde oreille tant qu’elle peut mais certaines marques retirent même les nanoparticules de leurs compositions… serait-ce un aveu ?

Regardez le documentaire de france5 sur le sujet :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

By Boho, 5 mars 2017
My Bucket List
Je me sens
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boho Peony

@bohopeony

%d blogueurs aiment cette page :